fr cz

Fécondation in vitro (FIV)

La fécondation in vitro (ci-après également appelée « FIV ») permet de traiter la stérilité d'un couple dans les cas où, pour des raisons médicales, la conception est peu probable ou totalement exclue chez la femme. Elle sera également pratiquée là où existe le risque établi de transfert de maladies ou anomalies génétiques des parents à l'enfant. L'apport de la fécondation in vitro consiste donc à augmenter la probabilité de la conception chez la femme d'un couple stérile (ci-après : la « patiente »).

 

La stérilité peut être due notamment aux causes suivantes:

  • anomalies des trompes utérins (absence, obstruction)
  • anomalies ovariennes, troubles d'ovulation (maturation de l'ovule et sa libération de l'ovaire)
  • endométriose
  • anomalies utérines (telles que défauts congénitaux, états post-opératoires)
  • causes immunologiques (par exemple, production des anticorps contre les spermatozoïdes)
  • anomalies hormonales et/ou causes génétiques
  • stérilité masculine (par exemple, anomalies de spermatogénèse)
  • stérilité idiopathique (cause inconnue) etc.